Le quota n’est pas tout

L’épisode de coronavirus a repoussé l’organisation des Jeux olympiques à 2021 mais cela ne change pas grand-chose au mode de sélection des athlètes du canoë-kayak français. Adrien Bart (ASL Grand Arras) et Maxime Beaumont (Boulogne CK) qui ont obtenu un quota lors des championnats du monde 2019, devront maintenant s’imposer lors de la finale des Open de France, fin août à Vaires-sur-Marne. Et pour être automatiquement proposés à la sélection olympique, ils devront ensuite obtenir un podium lors d’une manche de la coupe du monde 2021.
Pour espérer participer aux jeux, les athlètes n’ayant pas obtenu de quota lors des championnats du monde 2019, devront être sélectionnés pour disputer les rattrapages continentaux. C’est l’objectif, entre autres, des Arrageois Thomas Simart et Loïc Léonard pour le canoë biplace.- PVC / Photo Bart, Simart, Léonard © Votre Info pour Cdos 62